Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
joelino

joelino

pour Joëlle en esperanto, Vétillard

Articles avec #punching catégorie

Publié le par Joëlle Vétillard
Publié dans : #punching, #customisation
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher

On trouve peu d'écrits surtout en français sur la technique d'utilisation de la machine à puncher ou embellisher.

C'est vrai qu'elle est très simple d'utilisation mais quand on débute on aime bien avoir un peu l'expérience des autres pour se rassurer.

Il n'y pas de vérités en matière de création artistique mais des remarques, des idées, des échanges.

gilet embelli par Valerie lors du dernier stage
gilet embelli par Valerie lors du dernier stage

gilet embelli par Valerie lors du dernier stage

La machine à puncher ou embellisher permet d' incruster à l'aide de fines aiguilles, des tissus, des laines, des dentelles et autres matières... dans un tissu de fond.

Il n'y a pas de fil ni dessus ni dessous.

Cette technique très ludique, permet de s’initier à l'assortiment des couleurs et des matières.

Elle apporte une touche de fantaisie à un vêtement trop sage.

Elle donne une deuxième vie à un vêtement trop porté.

Elle permet de recycler les très petites chutes de tissus et les textiles usés.

Elle peut aussi permettre de reboucher un accroc.

Il s'agit d'abord de choisir et d'assortir les matières à puncher entre elles.

Presque tous les tissus et matières souples peuvent être punchés.

Il faut mieux éviter comme tissu de fond les tissus anciens au tissage serré, les aiguilles ne résistent pas.

Quand on sait qu'une aiguille coute environ 2 euros, on comprend qu' il faut mieux être vigilant.

L'application d'un "tulle-martyr" qui ne s'incruste pas, permet de moins accrocher les aiguilles, de réduire le phénomène de rétraction, de maintenir les tissus disposés.

Il est indispensable quand on utilise des laines fantaisies ayant de petites boules, ainsi elles ne remontent pas dans les aiguilles.

A éviter absolument les organzas et autres tissus incrustés de perles ou sequins car même si ils paraissent éloignées les uns des autres quand on punche, avec la rétractation, ils peuvent se regrouper sous les aiguilles et là cela ne pardonne pas !

Attention aux coutures et surépaisseurs.

Sur un vêtement il est préférable de découdre largement la doublure pour faciliter le travail.

1- Positionner les tissus en commençant par les plus couvrants, ceux qui donnent la couleur au fond.

Il faut procéder par petites touches, un peu comme avec de la peinture.

Chaque tissu réagit différemment : certains sont simplement appliqués, d'autres s'incrustent en se gaufrant donnant du relief, d'autres encore vont avoir les fibres déchirées et donner un effet de fine dentelle.

On peut avoir plusieurs aspects en fonction du passage des aiguilles.

le même tissu punché différemment
le même tissu punché différemment
le même tissu punché différemment

le même tissu punché différemment

Le trajet des aiguilles permet également de varier les effets en alternant les parties punchées.

On peut aussi effranger le tissu avant l'application.

Les lisières des tissus neufs sont souvent du meilleur effet.

2- Dessus, on applique les tissus plus légers, les voiles, les crêpes de soie...

3- Ensuite se positionnent les tulles, les organzas.

Ils vont donner du relief et structurer l'ensemble.

4- Il est possible d' appliquer de la laine fantaisie, des fils de soie ou synthétiques qui apporterons de l'unité à l'ensemble.

On peut toujours retirer un morceau qui ne plait pas (si on n' a pas trop insisté) ou ajouter une touche supplémentaire.

Et penser à baisser les épaules et respirer !

Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher
Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher

Cela peut parfois avoir un intérêt de travailler sur l'envers pour des touches plus feutrées.

envers du travail
envers du travail
envers du travail

envers du travail

En fonction du résultat souhaité :

- laisser tel quel, ce qui permet de garder le "gonflant" et l'effet gaufré,

- repasser le travail. Cela permet d’aplanir le tissu de fond et d’atténuer la rétractation, de boucher les trous laissés par les aiguilles et d'unifier.

Le travail à la machine terminé, il reste à fixer les éléments insuffisamment incrustés avec un point de Boulogne pour les laines et fils, un petit point invisible pour les dentelles...

effets relief
effets relief
effets relief

effets relief

A éviter :

-les tissus posés les uns sur les autres, on ne verra plus ceux de dessous et l'ensemble ressemblera à une gros paquet.

Dans ce cas, aérer en retirant des petits morceaux avec une paire de ciseaux fin.

-de rester trop longtemps au même endroit quand le tissu de fond est léger car on arrive y à faire un trou.

-d'incruster les dentelles, cela les abime.

Il est souvent préférable qu'elles soient uniquement cousues après avoir été découpées au plus prés du motif.

Par contre si elles sont déjà très usées, l'effet peut être appréciable.

Fiche machine à puncher, punching machine ou embellisher

La difficulté est souvent de donner une unité à l'ensemble

La broderie main ou machine, le piqué-libre apportent un lien entre les divers éléments et donnent du relief.

On peut aussi appliquer des perles, des boutons ou autres breloques.

L'imagination de chacun fera le reste en trouvant le petit plus qui manquait...

les boutons sont punchés également

les boutons sont punchés également

Les vêtements customisés avec la puncheuse peuvent ensuite lavés à la machine.

carte textile de Valerie

carte textile de Valerie

Voir les commentaires

Publié le par Joëlle Vétillard
Publié dans : #stages, #punching

Jeudi après-midi s'est déroulé le 1er stage d'été, même le soleil était présent !

Pour ce premier rendez-vous,

le club de Mussidan, sous la houlette de la pétulante Amandine, a fait le déplacement.

Sur la journée, étaient prévus la visite de la Filature le matin, repas ouvrier à l'Auberge de la Nauze puis stage bijoux textile.

La perceptive d'une journée bien remplie à Fontgauffier.

Le groupe est constitué de 14 participantes motivées !

Ambiance garantie !

remarquez la pochette en sashiko

remarquez la pochette en sashiko

La première étape consiste à choisir l'assortiment de tissu parmi une centaine de pochettes d'échantillons.

Puis le tissu de fond, celui dans lequel on incrustera les petits bouts à l'aide de la machine à puncher.

Premier stage bijoux d'été

Après une brève explication sur les machines, leur fonctionnement, les plus hardies se lancent.

Chacune expérimente, recherche des effets, juge le rendu, essaie à nouveau...

Premier stage bijoux d'été

On passe ensuite au perlage.

Premier stage bijoux d'été

Encore des choix difficiles !

Premier stage bijoux d'été

Pour effectuer les finitions, un peu de concentration est nécessaire.

Le verso doit être presque aussi joli que l'endroit.

Ce qui n'empêche pas la bonne humeur.

Premier stage bijoux d'été

Au final des colliers et des broches qui vont embellir vêtements et patchworks.

Voici les "œuvres".

Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été
Premier stage bijoux d'été

13 modèles pour 14 participantes !

Que celle qui manque veuille bien se dénoncer et m'envoyer une photo afin que je l'ajoute.

Merci aux amies de Mussidan pour cet agréable moment partagé.

Voir les commentaires

Publié le par Joëlle Vétillard
Publié dans : #stages, #punching
Stage customisation vêtement avec la puncheuse (ou embellisher ou machine à feutrer) du 1er mars 2013

Le stage s' est déroulé à la Filature de Bèlves.

La machine à puncher, que l'on pourrait appeler machine à aiguilleter, permet d' incruster à l'aide de fines aiguilles, des tissus, des laines, des dentelles et autres matières... dans un tissu de fond.

L’ensemble peut ensuite être rebrodé et perlé.

Cette technique très ludique, permet de s’initier à l'assortiment des couleurs et des matières.

Elle apporte une touche de fantaisie à un vêtement trop sage.

Elle donne une deuxième vie à un vêtement trop porté.

Elle permet de recycler les très petites chutes de tissus et les textiles usés.

Elle peut aussi permettre de reboucher un accroc.

Stage customisation vêtement avec la puncheuse (ou embellisher ou machine à feutrer) du 1er mars 2013

Chacune est arrivée avec un ou deux vêtements à customiser, ainsi que nombreux morceaux de différents textiles.

Des participantes du stage de février ont apportés leurs manteaux "laine et tissu" à embellir.

Il s'agit d'abord de choisir et d'assortir les matières à puncher entre elles.

Presque tous les tissus et matières souples peuvent être punchés.

Je vais publier prochainement un article plus théorique sur la technique du punching machine.

Les doublures doivent être partiellement décousues.

L' étape suivante consiste à préparer les assortiments de tissus et à les positionner sur le vêtement afin d'avoir une vision globale.

Éviter de se positionner sur les poches, les coutures, les endroits épais.

Trois machines sont mises à contribution.

Leur utilisation est simple.

Cependant quelques règles sont à respecter afin de limiter la casse des aiguilles.

Nous allons apprendre aussi qu'il ne faut pas puncher sur les tissus anciens au tissage serré !

réalisations de la journée
réalisations de la journée
réalisations de la journée
réalisations de la journée
réalisations de la journée
réalisations de la journée
réalisations de la journée

réalisations de la journée

Le moment d'appréhension passé, chacune a pu apprécier l'aspect ludique du punching.

Il est toujours possible d'ajouter ou d’ôter un morceau afin d'obtenir un ensemble satisfaisant.

Quand le "petit morceau" manquait, l' esprit d’échange a fonctionné entre les participantes.

Une fois le travail à la machine terminé, il faut "fixer" les fils qui ne seraient pas suffisamment incrustés avec un point de Boulogne et les dentelles au point invisible.

Nous avons rencontré des difficultés à puncher dans un petit gilet ancien en lin. Les matières à incruster s'accrochant entre elles, mais pas avec le tissu du gilet.

Nous avons alors utilisé la technique du piqué libre avec la machine à coudre, afin de solidariser l'ensemble.

Il est possible de passer le vêtement punché à la machine à laver.

Voir les commentaires

Publié le par Joëlle Vétillard
Publié dans : #punching

Je propose la fabrication de bijoux originaux avec la technique du punching.

Ils sont ensuite agrémentés de perles.

Cette technique simple est à la portée de tous, elle permet d'incruster des bouts de tissus, laine, dentelles, organza... dans un autre tissu.

 

à la FILATURE de BELVES

Du 15 avril au 15 mai

Tous les jeudis

De 14h à 17h

Juillet - Août

Tous les lundis et jeudis

De 14h à 17h

Possibilité de stage à la demande si groupe constitué.

 

Coût : 20 € fournitures comprises

colliers textiles (photo C. Crouzel)
colliers textiles (photo C. Crouzel)
colliers textiles (photo C. Crouzel)
colliers textiles (photo C. Crouzel)
colliers textiles (photo C. Crouzel)

colliers textiles (photo C. Crouzel)

Voir les commentaires