Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
joelino

joelino

pour Joëlle en esperanto, Vétillard

Publié le par Joëlle Vétillard
Publié dans : #patchwork

Lors de notre voyage à Quilt en Sud, Jean avait littéralement "flashé" sur une des applique murale de Hubert Valeri.

Il m'avait alors demandé si j'étais d'accord de lui réaliser.

Le modèle qui lui plaisait me semblait assez simple avec surtout des canaux et peu de grandes surfaces à remplir.

Mais je n'avais pas vu tous les petits détails des plumes !

Le Père Noël ayant parfois besoin de sous-traitant qualifié me voici recrutée.

Souvenir de St Jean de Luz

J'ai commencé début Novembre et Roger a fini le montage le 23 décembre au soir...

Il a fallu bricolé une carcasse d'abat-jour et une douille car contrairement à ce que nous avait dit H. Valery cela ne se trouve pas tout prêt dans les rayons des grandes surfaces du bricolage !

Par contre le tracé à l'encre rouge est très agréable, plus visible que lorsque les traits sont faits au crayon papier.

Souvenir de St Jean de Luz

Le Père Noël a eu juste le temps de le déposer au pied du sapin avec les autres cadeaux.

Souvenir de St Jean de Luz

Emballé dans un furoshiki pur soie, pas de papier à déchirer mais des nœuds à défaire.

Souvenir de St Jean de Luz

Quand je vois le sourire de Jean je ne regrette pas d'avoir été la petite main du Père Noël !

Souvenir de St Jean de Luz

Sa place est toute prête dans l'entrée, il ne reste plus qu'à brancher la prise.

Souvenir de St Jean de Luz

Voir les commentaires

Publié le par Joëlle Vétillard
Publié dans : #art textile, #Atelier Point et Patch

Mes premiers essais autour de l'Art Textiles ayant inspirés les membres de l' Atelier Point et Patch, j'ai proposé une journée Découverte.

Avec une séance de rattrapage, le prochain samedi de patch pour celles qui sont parties au bout du monde ou qui travaillent.

Chacun-e pouvant inviter un-e copin-e.

Dommage, les copines se sont presque toutes désistées au dernier moment par manque de temps.

Certaines ne pouvaient pas venir, elles avaient piscine !

J'espérais que le mélange de plusieurs origines "créatives" ouvrirait de nouvelles perspectives.

Seule M-A, couturière nous a rejoint.

Et puis aussi Jocelyne, la patcheuse du Nord que nous avons adoptée.

Paulette a eu la bonne idée d'apporter des décorations de Noël afin égailler la salle aux couleurs de saison.

Milieu de table, couronne de bienvenue, petits objets à accrocher au sapin...

J'ai amené ce que j'ai réalisé depuis que j'ai intégré le groupe Art Textile avec Marie-Claude Sanchez à St Laurent sur Manoire.

Que vous avez déjà en partie découvert dans Variations de Violet.

http://leblogdejo-l.overblog.com/2013/11/variations-de-violets.html

Mais aussi des déclinaisons autour des couleurs d'automne.

Des exercices que j'ai utilisés pour customiser un vêtement, faire des boutons associés à la laine feutrée ainsi que des petits patchs à appliquer et de nombreux petits morceaux en attente d'une inspiration...

Présentation de différents matériaux utilisés de façon détournée en Art Textile,le Tyveck tissu et papier ainsi que le Lutradur de deux épaisseurs.

Et la poudre à embosser.

Pour le moment, je n'ai guère été enthousiasmée par l'usage que j'ai fait du Lutradur. Pas assez travaillé sans doute.

Puis chacune s'aventure en terre inconnue...

Le début, c'est facile puisqu'il s'agit de peindre une feuille blanche.

Ah oui, mais comment ?

Quel dessin faire, faut-il laisser du blanc, découper des formes avant ou après ?

Et c'est très angoissant car je n'ai pas la réponse.

On ne reproduit rien, on ne sais pas comment la matière va réagir et on ne sais pas trop ce que l'on va en faire !

Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile

La nature est le première source d'inspiration, des feuilles, des fleurs, des arbres...

Nellie est contente d'utiliser les peintures textiles achetées il y a bien longtemps.

Pose déjeuner pour laisser la peinture sécher.

Comme chaque fois l'ambiance est au partage et aux échanges de recettes.

Pâté en croûte pour accompagner l'apéro, soupe et divers salades circulent.

Et puis les desserts...

C'est maintenant que la magie va commencer à opérer.

Chacune se lance, avec le fer à repasser, c'est un objet que l'on connait, sous le regard attentif des autres, pas questions de louper la transformation de la matière qui se rétracte, de la couleur qui intensifie.

L'embosseur fait un peu peur.

Rapidement, on teste des techniques afin d'élaborer des théories :

si je mets le fer comme cela, je vais obtenir cela et si je le mets d'abord comme ceci, je vais obtenir ceci mais cela ne marche pas à tout les coups.

Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile

Coup de chapeau à Marie-Jo qui a affiné une technique qui donne un joli rendu.

Découverte Art Textile

Mais c'est ensuite que les difficultés commencent vraiment.

Comment intégrer ce que nous avons fait dans un ensemble avec harmonie et une impression d'unité ?

Certaines expérimentent le piqué libre.

D'autres, la broderie main.

Trop facile pour M.A avec sa Bernina de pro !

Découverte Art Textile
Découverte Art Textile
Découverte Art Textile

Et dire que Paulette ne savait pas quoi demander au Père Noël de Bordeaux

Alors s'il reste un embosseur dans le fond de ta hotte, Père Noël, pense à Paulette...

Découverte Art Textile

J’espère que chacune aura plaisir à finir son œuvre que je puisse présenter des photos prochainement.

laissons les derniers mots à Irénée

laissons les derniers mots à Irénée

Voir les commentaires

Publié le par Joëlle Vétillard
Histoire d’un quilt

Lors de la Journée Européenne du Patchwork en 17 juin 2012, l’Atelier Point et Patch de l’Amicale Laïque de St Cyprien s’est réuni devant le Petit Foyer afin de faire découvrir aux passants le patchwork.

Chacun pouvait réaliser un carré ou « bloc » à partir de bandes à la main ou à la machine.

A la fin de l’après-midi 22 blocs étaient finalisés.

Histoire d’un quilt

Par tirage au sort, ils ont été attribués à Irénée Leparoux.

Il ne lui restait plus qu’à calibrer, coudre les blocs en harmonisant leur disposition, faire le « sandwich » avec le molleton et la doublure, quilter et faire la bordure…

Pas toujours facile quand il s’agit d’un travail collectif !

Aussitôt dit, aussitôt fait, Irénée se met à l’œuvre.

Irénée décide ensuite de l’offrir à la Bibliothèque de St Cyprien.

Histoire d’un quilt

Ce qui fut fait.

Lisette Coiraton sera ravie de vous le faire découvrir.

Voir les commentaires